BILLET TUNISIEN

残rit par S. Antoine et C. Rallet

lu ce 28 f思rier par S.Antoine Paris

dans le cadre d'un QUI-VIVE

 

(s斬nce Qui-vive du 28 f思rier 2013)

 

Ce billet tunisien est le fruit condens dユune enqu腎e men仔 dans le Sud-Ouest tunisien.

en Mars 2011, en Ao柎 2011, en Janvier 2012, en Avril 2012, en Juillet 2012, en Janvier 2013.

A Gafsa, Kasserine, Thala, Siliana, Redeyef et tout particuli俊ement Redeyef, puis Redeyef exclusivement.

 

*

 

Je vais parler de Redeyef seulement.

Pour deux raisons :

1-    Redeyef est la Ville dユun soul竣ement, qui en 2008, 6 mois durant, entre janvier et juin, a appris aux redeyefiens que seules une t始acit et une organisation politique disciplin仔 pouvait rendre raison dユexigences politiques majeures telles la suppression de la corruption dユEtat, lユexigence une vie digne, cユest dire la possibilit de travailler, telle aussi lユ使alit de traitement.

2-    Chrokri Belaid a 師 assassin le 6 f思rier 2013. Cela peut raconter consensuellement et dans le langage convenu, que la ヌ d士ocratie ネ est assassin仔 par l ヌ ユislamisme ネ. Cela me raconte moi que les rares militants qui portent encore les questions initiales du soul竣ement tunisien, quand bien m仁e ils parleraient de lユint屍ieur du cadre parlementaire, sont de possibles figures abattre.

Cela me raconte que du point de lユEtat, ヌ rien en effet nユa chang ネ, ritournelle nationale qui trouve ici sa l使itimit.

Je parlerai justement de Redeyef

pour ne pas c仕er lユincessant retour dユune intol屍able occultation des probl塾es r仔ls des gens et de leur recouvrement par celle de lユoccupation des places du pouvoir dユEtat.

A Redeyef, un signe, Il nユy a pas un seul naddahouiste qui ose se promener dans la ville.

ヌ Ils se cachent ネ, me dit Hedi, un ami.

__________________________________________________________

 

Redeyef est une ville de 30 000 habitants et pourtant elle a tout dユun village.

Mis part ses 2 rues centrales, Redeyef se distribue en de nombreuses ruelles anarchiques, irr使uli俊es, vallonn仔s, illogiques. Il est facile de sユy perdre. Les jeunes du soul竣ement de 2008 y ont inlassablement et strat使iquement fatigu les BOP, Brigades dユIntervention Publique, les entra馬er dans tel quartier nou pour les surprendre venant dユailleurs.

A Redeyef, il y a le jour une lumi俊e qui, les heures drues, est blessante, lユ師 y est intol屍able de chaleur, les coupures dユeau quotidiennes - les 子uipements de distribution datent de la colonisation fran溝ise, la population a quintupl depuis.

Les coupures dユeau 師ant impr思isibles, il me sera conseill de laisser la nuit les robinets ouverts, au cas o lユeau miraculeusement revienne, il me faut alors en pr思ision et tr峻 rapidement remplir les seaux.

ヌ Si le d暫it est faible, cユest parce que Redeyef est une ville r思olutionnaire ネ, me dit Zhouaier un jeune lyc仔n.

Les nuits sont noires, lユ残lairage public ne marche pas et il est troublant, rentrant la maison le soir, de cheminer sans savoir o poser les pieds, pas dユautre choix que dユy marcher lユaveugle. Lユhiver y est extr仁ement froid, les burnous et couvertures en laine me tiennent lieu de chauffage.

Redeyef nユest 姿argn仔 ni par la chaleur, ni par la froideur, ni par lユobscurit, ni par la poussi俊e.

Redeyef est la ville des tas.

Des tas de sable,

Exc仕ent de ce qui a servi dessiner les ruelles. Car Redeyef nユest pas goudronn仔 et en perp師uel chantier. Lユair y est tout le temps charg, iris de poussi俊es.

Des tas de Phosphate,

Redeyef est le cinqui塾e gisement de Phosphate au Monde.

Mais ce qui y est surtout singulier, cユest que le Phosphate sユy amoncelle.

Le phosphate est un sel dユacide phosphorique utilis comme engrais ou pesticide. Il pollue les nappes phr斬tiques, provoque des cancers et des maladies psychiques, la plupart des habitants de Redeyef d峻 30 ans dユailleurs ont les dents noires.

Le phosphate, seule richesse d思elopp仔 Redeyef, ne sort plus de la ville depuis janvier 2011.

Un comit de blocage du Phosphate barre clandestinement et ce 24 h sur 24, les camions de la CPG, la Compagnie de Phosphates de Gafsa, qui tentent de lユexporter pour Gabes et Sfax, o il serait vendu lユ師ranger.

Ce sont des tas g斬nts de phosphates gris et beige qui sユamoncellent, de v屍itables collines pouvant d姿asser 15 m春res de hauteur, me rappelant les terrils du Borinage. Je les vois chaque s史our monter plus haut encore. ヌ La richesse de Redeyef appartient Redeyef ネ me dit un ouvrier charg de son extraction. Face lユabsence de redistribution des gains faramineux de cette industrie (9 millions de dinars par jour), les habitants ont d残id de faire en sorte que le phosphate reste dans Redeyef. ヌ Le phosphate ne sortira plus. ネ ヌ Rien ネ nユa chang, ritournelle nationale que jユentends aussi Redeyef sauf que nouveaut, le Phosphate ne sort plus.

Redeyef est aussi la ville des tas de poubelles,

Des tas de d師ritus jonchant les rues mais surtout lユoued 思entr o ne coule plus aucune eau, lユeau a 師 d師ourn仔 par les installations industrielles phosphati俊es. Tous les matins, je traverse la voie de chemin de fer destin lユacheminement du Phosphate hors de la Ville et qui sert aujourdユhui dユendroit o les poubelles sont d史et仔s; je pense alors cet homme bless et pourchass en 2008 jusque dans les montagnes que la police a volontairement d姿os la d残harge publique ne pouvant plus bouger, et qui on ram熟e lユun de ses amis dans le m仁e 師at et que la police laisse l gisant.

Redeyef est aussi la ville des tas de briques rouges qui attendent des autorisations de construire qui ne viennent jamais. Redeyef est la ville des maisons aux deuxi塾es 師ages desquelles des piquets en fer d残oupent le ciel et servent de refuge pour capter les ondes gsm difficilement captables.

Car si Redeyef est une ville de tas, cユest aussi une ville de hauteurs.

Hauteurs des armatures de deuxi塾es 師ages inachevables, de poteaux 四ectriques renforc市 coup de d暫ris de ciment dans lユhypoth峻e dユinondations meurtri俊es, dユinstallations de la Compagnie de Phosphate de Gafsa, machines dユextraction, machine de traitement, tracteurs, tapis roulant, machinerie m師allique dユun autre 曳e, le tout d残oup dans lユespace en ses points de limite par des esp縦es de constructions que jユappelle dユembl仔 dans ma t腎e des ヌ Miradors. ネ

Ici tout rappelle sans cesse que lユEtat nユest pas l.

On parle beaucoup de Redeyef comme dユune ville laiss仔 lユabandon par lユEtat, et abandonn仔, elle lユest, les tas et les hauteurs mユy renvoient sans cesse. Personne des gens que je rencontre ne sユen plaint pourtant r仔llement. Lユabsence de lユEtat nユy est cause dユaucune plainte, ni dユillusion revendicatrice, mais cause dユune vigueur, celle de ceux qui se d暫rouillent dユeux m仁es.

Le maire RCdiste de Redeyef a fui la ville. En Janvier dernier, il nユy a toujours pas de municipalit, la mairie est vide ou occup仔 de temps autres par des associations de quartiers que le local de lユUGTT ne peut contenir.

Le 13 janvier 2011 au soir, un ami militant Adel Jayar me raconte que le commissaire de police cherche d市esp屍士ent lui remettre les clefs du commissariat, il refuse de les prendre. Le commissariat, lieu des plus f屍oces tortures des insurg市 de 2008, sera incendi le lendemain. Aujourdユhui, vide, situ en plein centre de la ville, sa porte dユentr仔 est barricad仔.

Lユusine de textile ferme ses portes en 2011, sans explication autre que lユexil volontaire de son patron. Lユentreprise de t四姿honie, immense b液iment tout neuf pr峻 du souk, ferme ses portes la m仁e ann仔 sans raison valable, je veux dire, connue des habitants.

Redeyef nユest pas ヌ abandonn仔 ネ, elle est d市ert仔 par lユEtat qui a fui, pour nユy plus revenir.

Depuis lors donc, Redeyef nユa pas de municipalit, ni de ramassage des poubelles, ni transports publics, ni police, ni administrations.

Rabbeh, jeune ch冦eur dipl冦 me dit : ヌ Redeyef se tient debout toute seule, Redeyef est un 師at dans lユEtat. ネ

Face cela, les gens sユorganisent.

Mais ヌ pour sユorganiser, il faut un lieu ネ, me dit un militant, Adnen Hajji.

Il y a dans lユespace g姉graphique de la Ville, 3 points incandescents.

En son centre, la Place des Martyrs de 2008 : la place de lユeffigie de Ben Ali, les visages impassibles de 4 des 6 jeunes hommes assassin市 en 2008.

Non loin de l, la place encore appel仔 ヌ Place de lユhorloge ネ, lユhorloge y a 師 arrach仔 en janvier 2011, sans 腎re remplac仔 ni par une neuve, ni par rien. Si bien que sur cette place, il y a une structure urbaine avec rien dedans.

Enfin le lieu le plus historiquement et politiquement incandescent : le local de lユUGGT, local r子uisitionn de force par les habitants aux syndicalistes corrompus de lユUGGT le 5 janvier 2008 et qui reste le lieu de lユorganisation politique de la ville par elle-m仁e. Lieu des discours publics, lieu des r志nions des femmes de lユassociation ヌ M俊es des martyrs ネ, lieu de r志nions des militants ヌ ind姿endants ネ, ils se nomment comme cela eux-m仁es.

Lieu o se discutent les difficult市 de lユheure.

A Redeyef, 62 pour cent des jeunes ma杯risards sont au ch冦age, les caf市, bond市, servent de maigre exutoire au d市マuvrement. Il nユy a pas de cin士a ni dユh冪ital, ni de transports publics. La pollution du Phosphate produit des ravages : cancers des poumons, cancers de lユappareil urinaire, maladies des yeux, maladie de lユappareil respiratoire, maladie des dents, maladies psychiques. Les sols sont devenus st屍iles, il nユy a plus de possibilit dユagriculture. Brahim, un ami instituteur me raconte : ヌ aucun mur nユentoure lユ残ole, les chaises et les tables sont en ヌ 師at de mis俊e ネ. ヌ Il y a une seule toilette pour toute lユ残ole. Parfois nous, les enseignants, sommes timides dユaller aux toilettes ネ. Les enfants des campagnes proches font pied le chemin de 4 5 km vers lユ残ole, Brahim utilise une charrette pour se rendre son travail. Les routes sont pleines de trous, les accidents de voitures nombreux. Il nユy a pas de cantine, il nユest pas rare quユun yogourt soit le repas de la journ仔. Brahim ajoute en rigolant : ヌ et je dois leur donner cours dユinformatique ? ネ

Face cela, et lユimage de ce qui a 師 invent lors du soul竣ement de 2008, les gens sユorganisent eux m仁es.

En 2008, le soul竣ement doit sa dur仔 exceptionnelle une organisation interne structur仔 en comit市 :

comit市 de n使ociations, comit dユ Information, comit市 dユorganisation des manifestations, comit市 de protection des quartiers, comit市 des femmes pour la lib屍ation des prisonniers et pour la protection des hommes et des enfants, comit de protection de la r思olution, comit市 de collectes pour les familles pauvres, comit市 de collectes pour les familles des martyrs, comit市 de collectes pour les militants arr腎市, comit市 du nettoyage de la ville, comit市 des ouvriers qui continuent travailler au traitement du Phosphate m仁es sユil ne sort plus, comit qui sert assurer la gestion des salaires, quand bien m仁e lユusine est officiellement lユarr腎.

Ces comit市 persistent se red姿loyer autour des situations les plus vives de lユheure :

Comit市 de r使ularisation de la situation des retrait市 pr士atur市 qui attendent une indemnisation depuis des ann仔s. Comit市 de d仕ommagement des familles des martyrs et bless市 de 2008. Comit市 des victimes des accidents du travail. Comit市 pour lユapprentissage des femmes. Comit市 de collectes pour pouvoir aller aux manifestations la Capitale. Etc.

Mais ce qui donne le la dユune pers思屍ance politique fid粛e ce qui anime Redeyef depuis 2008, cユest lユexigence de la reconnaissance des jeunes Hommes tu市 en 2008.

Le d残ret 97 vot le 26 d残embre 2012 par Ennadha et incluant seulement les jeunes tu市 entre 2010 et 2011, les exclut du statut officiel de martyrs, cユest dire de jeunes ヌ morts pour le pays. ネ. Les parents nユont toujours pas les certificats officiels des d残峻, et ヌ nユest pas inscrit sur leurs tombes, martyrs ネ

Abdelaziz, professeur dユarabe me dit : Nous sommes tous des martyrs vivants. ネ

Rabbeh, maitrisard de la quarantaine, me dit : ヌ Il faut absolument r試crire lユhistoire. Cette non-reconnaissance vise finalement dire que rien de notre soul竣ement nユa eu lieuネ.

Je suis Redeyef lors de la Gr竣e g始屍ale du 3 janvier 2013. Cette gr竣e paralysant les 100 pour cent de la Ville, ne vise dire et redire que cela : ヌ 2008 a eu lieu, et nous existons. ネ

Je me trouve donc devant le local de lユUGTT pour le d姿art de la manifestation et je suis surprise dユ腎re aspir仔 par une foule, corps unis la vitesse dユune tornade. Les 始ergies ne sont pas contenues. Les gens avancent tr峻 vite, jユai la sensation de marcher 60 km heure. ヌ Il nユy a rien perdre, lユ師at dユurgence se vit au pr市ent, la d師ermination est la m仁e.ネ me dit Meryem.

Le trac de la manifestation transgressera les fronti俊es tribales de la Ville, comme sユil fallait contaminer la ville au del des appartenances identitaires des clans et des familles. ヌ Cユest la plus forte manifestation depuis 2008 ネ, me dit Adnen Hajji. ヌ Plus la police est absente, plus on sera disciplin ネ me dit Walid.

__________________________________________________________

 

Sans vouloir en faire une 四oge,

De quoi Redeyef est il donc pour moi le nom ?

1-    Le nom dユun 残art et dユune exception.

Dans les manifestations et la bouche des gens, je nユai jamais entendu le Mot ヌ D使age ネ ni ヌ D士ocratie ネ. Le test est patent : il suffit de dire les mots ヌ transition d士ocratique ou R思olution ネ et tout le monde se bidonne.

Redeyef nユest donc pas le nom dユune demande de constituante ou de gouvernement. Les militants refusent dユailleurs fermement depuis lユautomne 2011 de participer aux 四ections. Il y a donc comme deux lignes parall粛es qui ne se rencontrent pas, un vis vis de deux r斬lit市 h師屍og熟es.

2- Redeyef est le nom de ce qui r斬ctive chaque manifestation ou rassemblement la question dユun traitement 使alitaire des gens. Des morts et des vivants. Le Coup dユarr腎 exig la corruption est le pouls constant. Lユexigence dユune juste r姿artition des postes, lユexigence que les jeunes comptent, lユexigence que les terres soient d姿ollu仔s, lユexigence que les richesses de la r使ion soient la r使ion, tant de points inlassablement r斬ctiv市.

3- Redeyef est le nom de la capacit de d姿loiement dユune ville toute enti俊e sous lユorientation dユune poign仔 pourtant tr峻 ヌ minoritaires ネ de militants.

Peut 腎re justement parce que lユorganisation nユy 師ant pas partisane, les partis sont tenus distance indiff屍ente et tr峻 polie.

Point nユest donc besoin dユ腎re nombreux, disent ils. Et ヌ On nユattend pas, on y est. ネ

 

***